Sélectionner une page
Accueil > Produits PPF > Rénovation énergétique > Isolation > Les passoires thermiques

Les passoires thermiques

Un fléau pour les propriétaires de maisons !

ponts-thermiques

Les 4 caractéristiques d’un logement dit passoire thermique

clarté et rigueur

1. Mauvaise isolation

La principale caractéristique d’une passoire thermique est une isolation insuffisante ou défectueuse. Les murs, le toit, le plancher, les portes et les fenêtres peuvent être des points faibles, permettant à la chaleur de s’échapper pendant les mois froids et entrant pendant les mois chauds. Une mauvaise isolation peut résulter de matériaux inadaptés, d’une installation défectueuse ou de l’absence d’isolation.

Protection

2. Fuites d'air

Les fuites d’air non contrôlées contribuent également à l’inefficacité énergétique d’un bâtiment. Les passages d’air non scellés autour des portes, fenêtres, prises électriques, et autres ouvertures peuvent laisser l’air chaud sortir ou entrer, réduisant ainsi l’efficacité du système de chauffage ou de refroidissement.

économie énergétique

3. Vitrage inefficace

Les fenêtres inefficaces sur le plan énergétique peuvent être une source majeure de pertes de chaleur. Les fenêtres à simple vitrage, sans revêtement isolant ou avec des cadres non isolés, peuvent permettre à la chaleur de s’échapper plus facilement, contribuant ainsi à l’effet de passoire thermique.

4. Absence de régulation thermique

Une passoire thermique peut également se caractériser par l’absence de régulation thermique efficace. Cela signifie qu’il est difficile de maintenir une température confortable à l’intérieur du bâtiment sans recourir à des systèmes de chauffage ou de refroidissement excessifs. Une isolation et une régulation thermique appropriées sont essentielles pour garantir un confort thermique optimal.

Nos meilleurs conseils sur l’évaluation thermique de votre maison

PAC et ITE, le combo parfait

Pompe à Chaleur + Isolation Extérieure

Une association chaleureuse pour une demeure heureuse !

Commencez votre Rénovation Énergétique
avec une isolation extérieure
et l'installation d'une pompe à chaleur.

Technicien procédant à un bilan thermique

Pourquoi c’est problématique d’avoir un logement dit « passoires thermiques » pour un propriétaire ? 

Un logement qualifié de « passoire thermique » présente plusieurs problèmes pour un propriétaire, tant du point de vue financier que du point de vue du confort. Voici quelques-unes des raisons pour lesquelles cela peut être problématique :

  1. Coûts énergétiques élevés : Les logements inefficaces sur le plan énergétique nécessitent généralement une consommation d’énergie plus importante pour maintenir une température confortable à l’intérieur. Cela se traduit par des factures énergétiques plus élevées pour le propriétaire, ce qui peut constituer une charge financière importante à long terme.
  2. Dépenses imprévues : Les propriétaires de logements passoires thermiques peuvent être confrontés à des dépenses imprévues liées à des réparations ou à des remplacements de composants tels que fenêtres, portes, isolation, etc. Ces travaux peuvent être onéreux, ajoutant ainsi des coûts supplémentaires.
  3. Baisse de la valeur immobilière : Les maisons inefficaces sur le plan énergétique peuvent avoir une valeur immobilière inférieure sur le marché. Les acheteurs potentiels peuvent être dissuadés par le besoin de réaliser des travaux d’amélioration énergétique importants, ce qui peut affecter la capacité du propriétaire à vendre la propriété à un prix compétitif.
  4. Confort réduit : Un logement mal isolé peut entraîner un confort intérieur réduit, avec des variations de température importantes, des courants d’air et une difficulté à maintenir une température constante. Cela peut rendre l’espace moins agréable à vivre pour les occupants.
  5. Impact environnemental : Les bâtiments inefficaces sur le plan énergétique ont un impact environnemental plus important en raison de la consommation élevée d’énergie. Cela contribue aux émissions de gaz à effet de serre et à la dégradation de la durabilité environnementale.
  6. Contraintes réglementaires : Dans certains pays, il existe des réglementations visant à améliorer l’efficacité énergétique des logements. Les propriétaires de passoires thermiques peuvent être confrontés à des exigences légales pour effectuer des travaux d’amélioration, ce qui peut entraîner des coûts et des contraintes supplémentaires.
  7. Difficulté à louer ou vendre : Les propriétaires peuvent rencontrer des difficultés à louer ou à vendre un logement inefficace sur le plan énergétique, car les locataires et les acheteurs potentiels recherchent souvent des propriétés économes en énergie.

En résumé, posséder un logement qualifié de « passoire thermique » peut entraîner des coûts financiers importants, réduire la valeur immobilière, diminuer le confort des occupants, et entraîner des contraintes réglementaires. Investir dans l’amélioration de l’efficacité énergétique peut non seulement remédier à ces problèmes, mais également apporter des avantages à long terme sur le plan financier, environnemental et du confort.

Qu’est qu’une passoire thermique ? 

Une passoire thermique désigne un bâtiment caractérisé par une inefficacité énergétique significative, souvent due à une mauvaise isolation thermique. Dans une passoire thermique, la chaleur s’échappe facilement de l’intérieur vers l’extérieur pendant les mois froids, et inversement, la chaleur extérieure pénètre aisément à l’intérieur pendant les mois chauds. Cette situation résulte généralement de plusieurs facteurs interdépendants.

L’une des principales caractéristiques d’une passoire thermique réside dans une isolation insuffisante. Les matériaux utilisés dans les murs, le toit, les planchers, les portes et les fenêtres ne parviennent pas à fournir une barrière thermique efficace, permettant ainsi aux flux thermiques de se produire de manière non contrôlée. Ces pertes de chaleur sont souvent exacerbées par des fuites d’air non étanchées autour des ouvertures, telles que portes, fenêtres, et autres points d’accès.

Les fenêtres inefficaces sur le plan énergétique sont également une caractéristique courante d’une passoire thermique. Les fenêtres simples vitrages, sans revêtement isolant ou avec des cadres non isolés, contribuent à l’échappement de la chaleur, rendant difficile le maintien d’une température intérieure confortable.

Une passoire thermique peut également se manifester par un manque de régulation thermique. Cela signifie qu’il est difficile de maintenir une température constante sans recourir à des systèmes de chauffage ou de refroidissement excessifs. Par conséquent, ces bâtiments inefficaces énergétiquement sont souvent associés à des coûts énergétiques plus élevés.

Pour remédier à une passoire thermique, des travaux d’amélioration de l’isolation sont souvent nécessaires. Cela peut impliquer l’installation de matériaux isolants de haute qualité, la correction des fuites d’air par le scellement des ouvertures, la mise à niveau des fenêtres et portes, et parfois la modernisation des systèmes de chauffage et de climatisation. Ces mesures visent à augmenter l’efficacité énergétique du bâtiment, à réduire les pertes de chaleur, et à créer un environnement intérieur plus confortable et économique.

Isolation extérieure
aide financière

Les aides disponibles lorsque l’on vit dans une « passoire thermique »

Si vous décidiez de réaliser les rénovations préconisées, vous pourrez profiter de nombreuses aides attribuées à la rénovation énergétique : 

  • MaPrimeRénov’ : MaPrimeRénov’ est une aide financière de l’État destinée à soutenir les travaux de rénovation énergétique. Elle est accessible aux propriétaires occupants, aux bailleurs et aux copropriétaires. Le montant de l’aide dépend des revenus du foyer, de la nature des travaux réalisés et du gain énergétique attendu.
  • Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE) : Bien que le CITE ait été transformé en MaPrimeRénov’, il peut encore être applicable pour certains ménages dans le cadre de la transition énergétique. Il convient de vérifier les conditions d’éligibilité.
  • Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ) : L’Éco-PTZ est un prêt à taux zéro destiné à financer des travaux d’amélioration énergétique. Il est accessible aux propriétaires occupants réalisant des travaux dans une résidence principale construite avant 1990.
  • Aides des collectivités locales : Certaines régions, départements et communes proposent des aides complémentaires pour la rénovation énergétique. Ces aides peuvent varier en fonction de la localisation géographique.
  • Certificats d’Économie d’Énergie (CEE) : Les CEE sont des certificats obtenus lors de la réalisation de travaux d’économie d’énergie. Ils peuvent être échangés contre des primes ou des aides financières proposées par des fournisseurs d’énergie.
  • Aides de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) : L’ANAH propose des subventions pour les travaux de rénovation énergétique, en particulier pour les propriétaires occupants modestes. Les conditions d’éligibilité varient en fonction des revenus du foyer.
  • Certificats d’Économie d’Énergie (CEE) : Les CEE sont des aides indirectes où des entreprises peuvent financer des projets d’efficacité énergétique en échange de certificats. Ces certificats peuvent être obtenus en réalisant des travaux d’isolation, et les économies ainsi générées sont ensuite comptabilisées.

PPF vous offre le diagnostic énergétique de votre maison, sans engagement !

N’attendez plus pour gagner en confort et facture d’énergie !

Des partenaires et certifications* de qualité au service des clients PPF

PPF, partenaire du FC_Nantes
Logo RGE Qualibat
cetelem partenaire

*RGE Qualibat selon agence

Transformer votre « passoire thermique » en un logement sain et économe avec PPF

Vous habitez dans un logement dit « passoires thermique » c’est-à-dire avec un DPE (Diagnostic de Performance Energétique) F ou G ? Contactez PPF pour une transformation de votre DPE F ou G en DPE D grâce aux experts PPF ! Différents travaux peuvent être nécessaires pour obtenir un logement en DPE D comme la mise en place d’une bonne isolation et d’un bon système de ventilation, afin de réduire l’humidité présente et réduire les déperditions thermiques. 

Demandez votre devis pour ne plus vivre dans une passoire thermique :

Vivre dans une passoire thermique comporte de nombreux inconvénients comment des besoins importants en chauffage et de gros problèmes d’isolation. PPF est une société spécialisée depuis plus de 18 ans dans tous les travaux d’amélioration et de préservation de l’habitat. Obtenez un devis rapide et gratuit en 48H avec PPF ! 

Le spécialiste de la rénovation énergétique pour votre maison

PPF leader national

1er réseau national :

+ de 70 départements couverts en France

PPF, expert de la rénovation

20 ans d'expertise

400 spécialistes de la rénovation énergétique

satisfaction client PPF

4,7/5 de satisfaction

Moyenne réalisée sur toutes les pages agences Google
PPF leader national

Un accompagnement

pour obtenir vos aides financières

PPF leader national

10 ans de garantie,

pour réaliser vos travaux en toute sécurité

Remplissez notre formulaire pour obtenir votre devis gratuit

camion ppf

Vous avez une question ou un doute concernant votre projet ?

Nos conseils & astuces pour faire des économies d’énergie

FAQ Isolation sur les passoires thermiques

Nos réponses d’experts à vos questions

Quelles sont les passoires thermiques ?

Les passoires thermiques sont des bâtiments ou des logements qui présentent une très faible performance énergétique en raison d’une mauvaise isolation thermique et d’une inefficacité énergétique globale. Ces structures ont tendance à laisser échapper la chaleur en hiver et à la retenir en été, entraînant une consommation excessive d’énergie pour maintenir une température intérieure confortable. Les caractéristiques d’une passoire thermique incluent généralement :

  1. Isolation inadéquate : Les passoires thermiques ont souvent une isolation défectueuse ou insuffisante dans les murs, le toit, les planchers et les fenêtres. Cela permet aux variations de température extérieure d’affecter considérablement le confort intérieur.
  2. Fuites d’air : Les fuites d’air non contrôlées contribuent aux pertes de chaleur. Ces fuites peuvent se produire autour des portes, des fenêtres, des conduits d’aération et d’autres ouvertures, entraînant une inefficacité énergétique.
  3. Vitrage inefficace : Les fenêtres inefficaces sur le plan énergétique, qu’elles soient à simple vitrage, sans revêtement isolant ou avec des cadres non isolés, sont courantes dans les passoires thermiques.
  4. Systèmes de chauffage ou de refroidissement obsolètes : Les passoires thermiques peuvent souvent être équipées de systèmes de chauffage ou de climatisation obsolètes, inefficaces et énergivores.
  5. Absence de régulation thermique : L’absence de systèmes de régulation thermique efficaces peut rendre difficile le maintien d’une température intérieure constante et confortable.
  6. Étiquette énergétique basse : Les bâtiments classés avec une étiquette énergétique basse, généralement de catégorie F ou G, sont souvent considérés comme des passoires thermiques en France.
  7. Dépenses énergétiques élevées : Les occupants de passoires thermiques sont confrontés à des coûts énergétiques élevés en raison de la nécessité d’utiliser des systèmes de chauffage ou de climatisation plus fréquemment et intensivement.

Réhabiliter une passoire thermique implique généralement des travaux de rénovation énergétique, tels que l’installation d’une meilleure isolation, le remplacement des fenêtres, le scellement des fuites d’air, la mise à niveau des systèmes de chauffage et de climatisation, et l’adoption de technologies plus économes en énergie. Ceci vise à améliorer l’efficacité énergétique du bâtiment, à réduire les coûts énergétiques et à créer un environnement intérieur plus confortable.

Quels sont les biens qui seront interdits à la location en 2025 ?

En janvier 2021, la loi portant sur la fin des passoires thermiques a été adoptée en France, dans le cadre de la lutte contre la précarité énergétique et les émissions de gaz à effet de serre. Cette loi fixe des objectifs pour l’amélioration de la performance énergétique des logements. Cependant, elle ne prévoit pas explicitement l’interdiction de la location de biens spécifiques à partir de l’année 2025.

La loi fixe plutôt des échéances pour la mise en œuvre de travaux de rénovation énergétique, avec l’objectif d’interdire la location des logements classés comme « passoires thermiques » selon les critères de performance énergétique. Ces critères sont déterminés par les étiquettes énergétiques attribuées aux biens immobiliers.

En vertu de cette loi, à partir de 2023, les propriétaires bailleurs ne pourront plus louer des logements classés F ou G, ce qui correspond à des logements très énergivores. En 2025, cette interdiction s’étendra aux logements classés D, toujours dans l’optique de progressivement éliminer les logements les moins économes en énergie du marché locatif.

Les étiquettes énergétiques attribuées aux logements sont basées sur leur performance en termes de consommation d’énergie. Ainsi, plus un logement est économe en énergie, meilleure est son étiquette. Les logements classés A, B, C sont considérés comme performants, tandis que les logements classés D, E, F, G sont considérés comme moins performants.

Il est important de noter que les réglementations peuvent évoluer, et il est recommandé de se référer aux textes de loi en vigueur et aux mises à jour régulières des autorités compétentes pour obtenir les informations les plus récentes sur ce sujet.

Comment mesurer passoire thermique ?

La mesure de l’efficacité énergétique d’un bâtiment, souvent qualifié de « passoire thermique », repose sur plusieurs critères et indicateurs. L’évaluation de la performance énergétique d’un logement se fait généralement par le biais du Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) en France, qui attribue une étiquette énergétique au bien immobilier. Voici comment mesurer la performance énergétique d’une passoire thermique :

  1. Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) : Le DPE est un document obligatoire pour toute vente ou location d’un bien immobilier en France. Il est réalisé par un professionnel certifié et donne une indication de la performance énergétique du logement. Le DPE attribue une étiquette énergétique (de A à G) en fonction de la consommation d’énergie du bâtiment.
  2. Analyse de l’isolation : L’efficacité énergétique d’un bâtiment dépend fortement de la qualité de son isolation. Une passoire thermique présente généralement une isolation défectueuse ou insuffisante. L’analyse de l’isolation des murs, du toit, des planchers, des fenêtres et des portes est donc cruciale pour évaluer la performance énergétique.
  3. Étanchéité à l’air : Les fuites d’air non contrôlées contribuent aux pertes de chaleur. L’évaluation de l’étanchéité à l’air du bâtiment, en particulier autour des portes, des fenêtres et des autres ouvertures, est essentielle pour identifier les points faibles.
  4. Systèmes de chauffage et de refroidissement : Les systèmes de chauffage et de refroidissement jouent un rôle majeur dans la performance énergétique. L’évaluation de la qualité et de l’efficacité des systèmes existants permet de déterminer s’ils contribuent à l’inefficacité énergétique du bâtiment.
  5. Fenêtres et vitrages : Les fenêtres inefficaces sur le plan énergétique peuvent contribuer de manière significative aux pertes de chaleur. L’examen des caractéristiques des fenêtres, comme le type de vitrage et la qualité des cadres, est crucial.
  6. Étude de la consommation d’énergie : L’analyse des factures d’énergie passées peut fournir des indications sur la consommation d’énergie du bâtiment. Les hausses de consommation pendant les mois froids ou chauds peuvent indiquer des problèmes d’efficacité énergétique.
  7. Certificats d’Économie d’Énergie (CEE) : Les certificats d’économie d’énergie peuvent être utilisés pour encourager la rénovation énergétique en échange de primes ou de subventions. Le recours à ces certificats peut être un moyen de mesurer l’engagement envers l’amélioration de la performance énergétique.

En combinant ces différentes mesures et évaluations, il est possible d’obtenir une vision complète de la performance énergétique d’un bâtiment et de déterminer s’il s’agit d’une passoire thermique nécessitant des travaux de rénovation énergétique.